Entre deux lignes

A propos de cette action

En 2017, des partenaires du CAAJ faisaient paraître les résultats de l’enquête #encouple, menée auprès des ados de la division de Marche autour des relations amoureuses des ados. Cette enquête a été menée en partenariat avec des sociologues de l’université de Liège.

L’AMO a souhaité faire connaître les résultats de cette enquête auprès de son public principal : les jeunes.

Le projet « Entre deux lignes » a donc vu le jour pour répondre à plusieurs objectifs :

  • Diffuser les résultats de l’enquête #encouple auprès des ados
  • Permettre aux ados de réfléchir à leurs relations amoureuses et sexuelles
  • Favoriser un espace de négociation au sein du jeune couple, ceci afin de limiter les risques de tensions ou de violences.
 
Pour répondre à ces objectifs, on a d’abord construit un site internet : www.entredeuxlignes.be.
 

Le site web

On vous emmène donc dans le métro. Pourquoi le métro ?

 
Parce que comme les lignes d’un plan de métro : les histoires d’amour, c’est pas en ligne droite. Grand Corps Malade compare les histories d’amour aux voyages en train : il y a plusieurs destinations possibles, des arrêts pas les mêmes pour tous, des correspondances parfois compliquées, des trajets qui se coupent, des trains ratés, d’autres en retard…
 
Tout le site est construit autour du thème du métro : le visiteur atterrit sur la page d’accueil sur le plan de métro, où se croisent les lignes qui reprennent chacune une thématique du site : « fille-garçons » qui aborde principalement les stéréotypes de genre ; « encouple » et « sexo » étant les principales (auxquelles viennent s’ajouter un carnet d’adresse et une ligne qui regroupe tous les outils du site).

Sur chacune de ces lignes, vous allez évoluer de station en station, abordant chaque fois un aspect particulier de la thématique. Ainsi, la ligne « en couple » vous permet d’explorer les stations « rue de la jalousie », « un couple sérieux », « les réseaux sociaux »… Dans la ligne sexo, on parle de contraception, de plaisir, de consentement…

Chacun de ces aspects est abordé sous un angle spécifique au projet : celui de la négociation et de la discussion au sein des couples. On part de l’idée (présentée dans #encouple) que les tensions voire la violence peuvent apparaître dans les couples d’ados quand les représentations sur les rôles, attentes, de chacun sont différentes. Donc : plus on en parle, au mieux on évite les tensions ou la violence.

Le site se veut interactif et ludique : on a cherché à multiplier les vidéos et les plugs in pour que les ados puissent s’approprier le contenu et se poser des questions sur leur façons de faire.

L’enquête #encouple a été réalisée auprès des jeunes. Dans [2], on a aussi voulu donner la parole aux ados : c’est pour ça qu’on a travaillé avec un groupe de jeunes de la région. Ils se sont prêtés au jeu et ont permis d’adapter le lgg. On a ainsi vécu une super journée à Bruxelles avec tout le groupe et Jérôme, notre photographe, webmaster… où on a shooté les photos du site et tourné la vidéo d’intro.

L'agenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *